Avoir la classe avec les classiques : les livres à offrir pour la fête des mères !

"3 cœurs"

C’est bientôt la fête des mères… et si vous offriez un classique de la littérature à votre maman ?

Si votre mère vous gonfle… et que vous voulez le lui faire gentiment comprendre

  • Orgueil et préjugés : L’insupportable Mme Bennet est la mère de cinq filles qu’elle cherche impérativement à caser. Un brin vulgaire, manquant de finesse, c’est une mère-fout-la-honte et ses nombreuses bourdes font tout le sel de ce roman anglais.
  • Les Liaisons dangereuses : trop couvée par une mère qui ne la comprend pas, Cécile de Volanges n’aura de cesse de vouloir se trouver une mère de substitution en la personne de Mme de Merteuil. Cette relation tant désirée mènera pourtant Cécile à sa perte.
  • Une Vie: le roman de Maupassant met en scène deux mères, celle de Jeanne, surprotectrice au possible, ainsi que celle que Jeanne va devenir. Or, Jeanne devient une mère insupportable, envahissante, ô combien étouffante, et son fils n’aura de cesse de la fuir ! On le comprend.
  • Belle du Seigneur : à la fois surprotectrice et fout-la-honte, la mère d’Adrien Deume est un modèle d’obséquiosité, de bêtise et de lourdeur. Un cauchemar de belle-mère pour Ariane, qui a tôt fait d’ailleurs de quitter Adrien.

Si votre mère est un modèle de bonté et de générosité

  • Les quatre filles du docteur March : la mère de Jo, Meg, Beth et Amy est un modèle pour ses quatre filles, d’ailleurs assez forte et courageuse pour pallier l’absence du père. C’est la figure maternelle par excellence.
  • Autant en emporte le vent : il en faut du caractère et de la force pour élever une Scarlett O’Hara et s’occuper d’une propriété telle que Tara ! Décrite comme un modèle de tempérance et d’équilibre, Ellen O’Hara  est une autre figure maternelle idéale.
  • Le Château de ma mère : le roman de Pagnol est un magnifique hommage à sa mère, la fragile et trop tôt disparue Augustine. A lire absolument.

Si votre mère vous a façonné(e) intellectuellement

  • La Princesse de Clèves : c’est à sa mère que la princesse de Clèves doit son éthique, son honneur et ses valeurs. Mme de Chartres est une mère protectrice et vigilante, qui a peut-être pour seul défaut d’être en léger décalage avec son temps. Mais n’est-ce pas le propre des parents ?

Si vous êtes un fils à sa môman perdu sans elle

  • Du côté de chez Swann : le Narrateur ne peut s’endormir sans avoir recu « le baiser de maman » !

Si vous travaillez avec votre mère et que c’est parfois compliqué

  • Britannicus : la tragédie de Racine relate, en partie, la difficile relation de l’empereur Néron, et de sa mère Agrippine !

Si vous voulez provoquer une crise familiale

  • Vipère au poing, Poil de Carotte : est-il bien utile de vous faire un dessin ?
  • Médée : la tragédie de Corneille est consacrée au personnage mythologique, célèbre pour avoir tué ses propres enfants !
  • L’Etranger : pour son incipit incomparable : « Aujourd’hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas.

 

Vous voulez relire des extraits de La Princesse de Clèves, d’Une Vie ou des Liaisons dangereuses ? Téléchargez notre application Un texte Un jour !

Illustration : Catherine Deneuve, Charlotte Gainsbourg et Chiara Mastroianni dans Trois cœurs  de Benoît Jacquot (2014)

 

Sarah Sauquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *