Quels sont les grands classiques de la littérature américaine ?

Gatsby-Un-texte-Un-jour

En ce 04 juillet, jour de fête nationale aux Etats-Unis, puisque l’on célèbre la Déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776, il nous fallait vous présenter les grands classiques de la littérature américaine ! Entre roman et poésie, il y en aura pour tous les goûts !

Vous souhaitez découvrir le plus célèbre roman du XIXème siècle ? Lisez La Case de l’Oncle Tom !

On l’ignore souvent en France mais La Case de l’Oncle Tom est probablement, aux Etats-Unis, le roman le plus marquant de toute la littérature américaine. Publié à l’origine sous forme de feuilleton, La Case de l’Oncle Tom fut le deuxième livre le plus vendu aux Etats-Unis après la Bible au XIXème siècle, et il constitua un formidable succès mondial. Indissociable de l’histoire américaine, le roman est  un plaidoyer abolitionniste, et son auteur, Harriet Beecher Stowe, eut un rôle majeur dans la campagne contre l’esclavage menée par Abraham Lincoln.

L’histoire ? Celle, tragique, d’un esclave, Tom, dont le maître, ruiné, se voit contraint de se séparer.

Vous souhaitez découvrir un des plus grands mythes littéraires américains ? Lisez Moby Dick !

Roman de la mer, roman d’un territoire, celui de l’île de Nantucket, Moby Dick d’Herman Melville  est surtout le récit d’une obsession, celle du capitaine Achab pour un cachalot blanc qu’il a surnommé Moby Dick et qui lui a valu d’être amputé d’une jambe. Loin de se cantonner à la traque d’un animal, Moby Dick se double d’une réflexion sur le destin et d’une ode à l’esprit pionner et conquérant des Américains. A découvrir absolument !

A noter que la série Battlestar Galactica contient de nombreuses références au roman !

Vous souhaitez vous initier à la poésie américaine ? Découvrez le recueil Feuilles d’herbe (Leaves of Grass) de Walt Whitman !

Poète visionnaire du XIXème siècle, Walt Whitman contribua à définir l’identité américaine et le poète est considéré comme le poète national par excellence. Feuilles d’herbe, son recueil le plus populaire, constitue un hommage à l’Amérique des pionniers. Ecrit dans une langue accessible et faisant preuve d’un lyrisme authentique, le recueil constitue une excellente initiation au mythe des grands espaces. A noter qu’une section entière est consacrée à la Californie : un petit air de California dream’in des Mamas and the Papas avant l’heure !

Vous souhaitez plonger dans l’Amérique des années folles ? Découvrez Gatsby le magnifique !

On ne présente plus le roman le plus célèbre de Francis Scott Fitzgerald, que l’on désigne parfois en France, non sans ironie, comme « le seul roman que les Américains ont lu » – c’est d’ailleurs une œuvre relativement courte.

Roman d’un amour malheureux, celui de Gatsby pour Daisy, Gatsby le magnifique nous rappelle que l’argent n’achète ni le bonheur ni l’amour et que les plus grandes réussites peuvent cacher les désespoirs les plus profonds.La lecture de ce roman est indispensable pour comprendre la culture contemporaine américaine, qui se réfère constamment à Gatsby le magnifique. Considéré comme un des plus grands écrivains américains, Fitzgerald a lancé la carrière d’Hemingway.

Vous souhaitez comprendre la scission entre le Nord et le Sud des Etats-Unis ? Découvrez Autant en emporte le vent !

Le roman de Margaret Mitchell se situe en pleine guerre de Sécession. Ecrit par une sudiste convaincue, il suit le parcours de Scarlett O’Hara, une capricieuse Belle du Sud (a Southern Belle) que rien ne rend sympathique mais qui met tout en œuvre pour sauver sa propriété familiale, Tara, alors que la Géorgie est minée par la guerre.

Si le film s’attarde sur l’infantile passion de Scarlett (Vivien Leigh) pour Ashley Wilkes et sur son histoire inachevée avec Rhett Butler (Clark Gable), le roman ; lui, dépeint surtout un sud chevaleresque et héroïque, qui conçoit l’esclavage comme un système paternaliste approprié aux Noirs et apprécié d’eux. Vous l’aurez compris, un roman ambigu, donc, mais qui vous en apprendra beaucoup sur les nombreuses contradictions de l’Amérique.

Vous souhaitez lire des extraits de ces œuvres en anglais ? Téléchargez notre appli A text A day ! * Vous pourrez également y lire des extraits de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis !

Illustration : Leonardo DiCaprio dans Gatsby le Magnifique (Baz Lurhmann, 2013)

* Autant en emporte le vent ne figure pas au sein de l’application puisque le roman n’est pas encore dans le domaine public.

Sarah Sauquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *