« Honoré et moi »​ ou Balzac réinventé

« Les gens qui aiment ne doutent de rien ou doutent de tout ». Honoré de Balzac. Balzac, lui, ne doutait pas de grand chose, en tout cas ni de son destin, ni de son talent ni de ses rêves, ou alors… Poursuivre votre lecture

Quatre familles bourgeoises de la littérature classique européenne

Entre cocon rassurant et chemin tout tracé, le héros romanesque est parfois présenté au sein d’une famille, et la cellule familiale est alors l’occasion d’interroger la place de son personnage dans le monde. Doit-il s’affranchir des siens ? Doit-il perpétuer une… Poursuivre votre lecture