20 signes que vous êtes un fan de Molière

moliere-un-texte-un-jour

Même avec 40 de fièvre et la gastro du siècle, vous allez travailler.

Vous êtes fan de Philippe Caubère et vouez un culte au film Molière d’Ariane Mnouchkine.

Sous des aspects farfelus et originaux vous êtes une personnalité assez classique.

Vous adorez les troupes, les bandes, les fratries, bref, la vie à plusieurs.

Vous vous moquez des censeurs et du qu’en-dira-t-on et dites tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

Vous adorez les comédies musicales qui sont en fait la version moderne des comédies ballets.

Vous vous sentez chez vous à chaque fois que vous allez à la Comédie française, c’est un peu comme une deuxième maison pour vous.

C’est Tartuffe qui vous a appris la méfiance et vous a fait définitivement perdre votre naïveté d’enfant.

Vous préférez Don Giovanni au Barbier de Séville.

On vous retrouve chaque année au festival d’Avignon.

Vous vous êtes rebellé contre l’autorité parentale en refusant de suivre la voie que vos parents avaient imaginée pour vous.

Vous êtes déjà allé à Pézenas.

Vous savez que les jeunes filles peuvent être parfois compliquées.

Chaque vidéo You Tube de chats vous fait penser à Agnès et au petit chat qui est mort.

À chaque fois que vous dites du mal de quelqu’un vous songez à la galerie des portraits de Célimène.

Vous aussi vous faites de la prose sans le savoir.

Vous êtes féministe.

Vous savez faire plein de grimaces, vous imitez votre entourage, et avez des aptitudes théâtrales certaines.

Vous adorez vous moquer des phénomènes de mode.

Vous vous méfiez comme de la peste des parents et beaux-parents intrusifs et autoritaires.

Vous croyez aux mariages d’amour.

Vous souhaitez relire des extraits de l’œuvre de Molière ? Téléchargez nos applis Un texte Un jour et Un Texte Un Eros !

Vous souhaitez relire les pièces de Molière de manière drôle et décalée ? Découvrez La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con, de Sarah Sauquet aux éditions Eyrolles

Illustration : Joséphine Derenne et Philippe Caubère dans Molière (Ariane Mnouchkine, 1978)

 

Sarah Sauquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *