10 signes que vous êtes un fan de littérature du Moyen Âge

Perceval-un-texte-un-jour

Vous aimez saluer les gens en criant « Oyez oyez »

Même si cette expression ne se rencontre pas dans les romans de chevalerie à proprement parler, elle devait sans doute être lancée par les jongleurs au moment de commencer à réciter les histoires sur les places publiques ou pendant les veillées.

Vous avez appelé votre fils « Arthur », « Tristan » ou « Yvain »et/ou votre fille « Blanche », « Iseult » ou « Marguerite »

Perceval, Lancelot et Guenièvre sont plus difficiles à porter…

Vous partez tous les étés en Bretagne…

…et aimez flâner dans les forêts magiques, comme celle de Paimpont, autrement appelée « Brocéliande ».

Vous êtes fans de GOT

Ou Game of Thrones pour les non-avertis. Même si la série a commencé par vous rebuter (beaucoup trop d’anachronismes!), vous avez fini par retrouver une atmosphère qui est aussi celle des romans de chevalerie arthuriens.

Vous dites souvent « C’est pas faux »

En référence à la fameuse réplique de Perceval dans le Kaamelott d’Astier, qui vous ramène au vrai Perceval, celui de Chrétien de Troyes.

Vous avez ri comme une baleine devant l’épisode de Kaamelott où Perceval ne sait pas comment il s’appelle

Car vous vous êtes souvenus que Perceval dans le roman de Chrétien de Troyes ne connaît pas non plus son nom : il ne l’apprend que bien après avoir entamé ses aventures de chevalier !

Et devant celui où Arthur et ses chevalier s’interrogent sur la vraie nature du Graal

Pierre rouge ou plat à poisson ? Les deux options sont examinées dans l’épisode, elles le sont aussi dans le Perceval de Chrétien de Troyes : le roi qui accueille Perceval  et à qui le chevalier aurait dû poser une question pour trouver le Graal (d’après ce qu’il apprend ensuite) est un roi qui pêche, et le moment où Perceval aurait aimé poser une question est celui où il voit passer un plat à poisson au cours du repas. C’est chez Wolfram von Eschenbach que le Graal devient une pierre précieuse.

Vous appelez les chanteurs à textes des « troubadours »

Et oui, chanson d’amour déclamée à la guitare ou chant d’amour courtois accompagnée d’un luth, même combat !

Vous connaissez la différence entre goupil et Renart

« Renart » c’est le nom du personnage, pas de l’animal, que diable !

Vous mourrez de soif auprès de la fontaine

Non pas parce que vous êtes un peu bizarre mais… parce que vous connaissez par coeur le premier vers du plus célèbre poème de Charles d’Orléans !

Vous souhaitez découvrir des textes du Moyen Âge ? Téléchargez nos applis Un texte Un jour et Un Texte Un Eros !

Article écrit par Elodie Pinel : Agrégée de lettres modernes, certifiée de lettres classiques, Elodie a travaillé plusieurs années dans le monde de l’édition, a enseigné le français au lycée et donne actuellement des cours à l’université tout en préparant une thèse en littérature du Moyen Âge ! Un grand merci à elle ! N’hésitez pas à découvrir son blog !

Illustration : Fabrice Luchini dans Perceval le Gallois (Eric Rohmer, 1978)

 

Sarah Sauquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *