Kitty est-elle l’unique et seul amour de Lévine ?

« Mais vous, vous êtes trois sœurs. Je me souviens – trois petites filles. » Anton Tchekhov, Les trois sœurs, 1901

 

Anna Karénine de Léon Tosltoï met en scène plusieurs couples, incarnant soit la paix et l’harmonie (Kitty et Lévine), soit la confusion et le désordre (Anna et Vronski, Dolly et Stiva) ; résumant à eux seuls la première phrase du roman : « Toutes les familles heureuses se ressemblent ; les familles malheureuses le sont chacune à leur façon ».

L’amour est dans le pré

Si le roman a pour titre Anna Karénine, il s’attarde davantage sur le personnage de Constantin Dmitrievitch Lévine, qui dirige une grande propriété dans la campagne moscovite. Lévine est un homme sensible et droit, amoureux des grands espaces, est également nourri d’idéaux politiques et sociaux, loin du cliché de l’austère moujik. S’il n’a ni la beauté de Vronski, ni le statut d’Alexis Karénine, ni le bagout d’un Stiva Oblonskï, frère d’Anna, c’est  un homme discret qu’il faut prendre le temps de découvrir, un de ces trésors cachés qu’il faut patiemment dénicher.

L’on connaît le grand amour de Lévine, Kitty Stcherbazka, qu’il finira par épouser et avec laquelle il forme un ménage heureux. Les lecteurs se souviennent du désarroi et du chagrin de Lévine lorsqu’il est éconduit par Kitty, et se réjouissent avec lui lorsqu’elle lui accepte finalement de l’épouser. Lévine est l’illustration parfaite de la victoire de la patience sur celle de l’intransigeance.

Mais Lévine a connu d’autres échecs avant Kitty, et, fait étonnant, au sein de la même famille puisque Lévine est successivement tombé amoureux de trois sœurs, celle de la fratrie Stcherbazki !

Tournez manège !

Notre héros d’abord été amoureux de Dolly Stcherbazka avant qu’elle ne jette son dévolu sur son meilleur ami Stiva Oblonskï. Mal en a pris à Dolly peut-être car cette dernière reste, tout au long du roman, une femme trompée. Lévine s’est ensuite entiché de Natalie, la sœur de Dolly. Si cette dernière a d’abord semblé sensible à l’intérêt que lui portait Lévine, c’est à peine arrivée dans le monde que Natalie épousa Lvov, un diplomate qui ne lui ressemblait en rien. Malgré ce deuxième échec, le courageux Lévine n’a de cesse de creuser le filon Stcherbazki, pour, contre toute attente, le plus grand bonheur de Kitty ! Dolly, Natalie et Kitty sont un peu comme Olga, Macha et Irina, Les trois sœurs de Tchekhov, les filles du colonel Prozorov !

Que faut-il en penser ? Lévine est-il réellement amoureux de Kitty ou est-il amoureux de ce qu’elle représente, de ce qu’elle incarne en tant que membre de la famille Stcherbazki ? La question mérite en tout cas d’être posée, tant le cas particulier d’un homme tombé successivement amoureux de ces trois sœurs laisse songeur !

Illustration : Alicia Vikander et Domhnall Gleeson dans Anna Karénine de Joe Wright (2012)

Sarah Sauquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *