Dis-moi ton prénom et je te lirai qui tu es : Un prénom de héros et d’héroïne aux éditions Le Robert

Deux ans après La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con, publié aux éditions Eyrolles, la co-créatrice d’Un texte Un jour, Sarah Sauquet, publie son deuxième livre, Un prénom de héros et d’héroïne, aux éditions Le Robert.

Cet ouvrage de près de 450 pages, totalement inédit, aborde la littérature classique, moderne et contemporaine, sous l’angle et la thématique des prénoms.  Car peut-être portez-vous un prénom littéraire sans le savoir !

Ainsi, je vous invite à dérouler le fil d’Ariane des héros et des héroïnes littéraires et espère vous ouvrir ainsi les portes d’une réflexion introspective autour du prénom : celui que l’on porte, celui que l’on peut être amené à donner, et auquel, parfois, on attribue une personnalité ou un caractère au gré de notre expérience… et de nos lectures.

Impétueux, romantiques, insoumis, charmeurs, amoureux ou mystérieux, les Aurore, Augustin, Blanche, Inès, Lucien, Mohammed, Natacha, Olivia, Simon, Théodore ou Victor de la littérature mondiale sont autant de sources d’inspiration dans lesquelles puiser pour (re)lire un classique, nourrir son imaginaire… ou choisir le prénom d’un enfant à naître ! De Homère à Françoise Sagan, en passant par Molière, Romain Gary, Thomas Hardy ou les sœurs Brontë, mille parcours sont possibles dans ce dictionnaire à nul autre pareil, tout à la fois organisé et labyrinthique.

Destiné aux curieux et amoureux des belles lettres, mais aussi aux futurs parents, cet ouvrage vous donnera peut-être l’envie de lie et relire relire certains titres, mais aussi de reconsidérer votre prénom, ceux de vos proches ou des personnages dont vous écrivez peut-être le roman !

Un prénom de héros  et d’héroïne, c’est aussi :

244 prénoms  (122 féminins, 122 masculins)

400 personnages

330 œuvres

190 auteurs

20 pays dont 6 francophones pour l’origine littéraire des œuvres (France, Québec/Canada, Suisse, Maroc, Belgique, Sénégal, États-Unis, Russie, Angleterre, Allemagne, Italie, Turquie, Cuba, Norvège, Suède, Grèce, Pologne, Hongrie, Irlande, Autriche)

Deux groupes de textes publiés tête-bêche, d’un côté les prénoms masculins, de l’autre les prénoms féminins

440 pages 17 x 22 cm 18,90 €

Vous souhaitez en savoir plus ? Revue de presse non exhaustive :

  • Un livre « très inspirant » selon Guillaume Musso
  • « Un grand livre » selon Lindsey Tramuta (journaliste, auteur de The New Paris)
  • « C’est le livre qui manquait à la bibliothèque des amoureux de littérature» selon Lisez.com
  • « Cet abord par le prénom est original et leur description passionnante » selon Agathe The Book
  • « Le livre qui vous fait aimer les dictionnaires et celui d’une Prof (dont on peut ressentir la passion entre les lignes) que l’on aurait tous aimé avoir… » pour Charthémiss
  • « Un ouvrage accessible, beau, séduisant, que l’on meurt déjà d’envie d’offrir à tous nos proches ! » selon Numéro Une
  • « on y cherche le prénom de son frère, sa sœur, un ami, un amant, on visualise l’histoire, on s’y attache… […] Un vrai régal tant sur le fond que sur la forme. […] Un livre très réussi » selon @LectureDettachée
  • « Plus qu’un dictionnaire : une ode à la littérature, un message d’amour partagé ! » selon Marie-Hélène Fasquel
  • Le Figaro, TV 5 Monde 64’ Le Monde en français , TV 5 Monde L’humeur de Linda Giguère , Les Échos

Sarah Sauquet

4 Comments

  1. Merci pour le lien partagé ! 🙂
    Et c’est décidé : votre premier roman (dont le titre m’intrigue depuis un moment) voyagera avec moi entre Paris et Chiang Mai dans quelques jours… 😉

    • Bonjour Céline, avec grand plaisir, c’était la moindre des choses pour un si bel article ! Quant à moi, je suis enchantée de découvrir votre blog et votre univers, si riche…. Je suis d’apprendre que vous voyagerez en bonne compagnie…. Même si « Bérénice » est un essai et non un roman 😉 A très bientôt en tout cas !

  2. Je suis allée le chercher au furet hier et je l’ai feuilleté. J’adore. Moi qui me met à la littérature depuis peu, je lancerai bien un challenge littéraire classique. Mon prénom n’apparaît pas, dommage ! Mais je l’aime comme même. Un livre qui parle d’une Valérie et qui m’a donné envie de découvrir la littérature :  » Une année particulière  » de Thomas Montasser.

    • Merci beaucoup Valérie, je suis ravie qu’il vous plaise !
      Merci également pour la mention du roman de Thomas Montasser, je ne connais pas du tout… Pour info, il y a une Valérie dans la littérature classique, il s’agit de Valérie Manerffe, personnage tout sauf sympathique et qu’il m’était difficile de faire figurer ! Je vais me renseigner sur le roman de Thomas Montasser….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *